PROJET BLANC

2011

Déambulation sonore pour 76 spectateurs de théâtre

ProjetblanccadreEquipe.jpg

Création à Montréal

3 novembre 2011

 

Durée environ 2h

Projet blanc n’a eu lieu qu’une seule fois.

Le 3 novembre 2011, 76 spectateurs et spectatrices avaient rendez-vous au Monument National, à Montréal. En achetant leur billet, ils ne connaissaient rien de la pièce, sinon que la date de la représentation. Le lieu de rendez-vous leur avait été dévoilé 24h à l’avance. À leur arrivée, une paire d’écouteurs et un lecteur audio leur étaient donnés.

Débutait alors la déambulation, en groupe, sur le boulevard Saint-Laurent et sur la rue Sainte-Catherine. Le narrateur de la bande sonore s’appuie sur les éléments de la rue pour interroger la notion de présent, chère au théâtre.

Que veulent dire les mots «actuel» et «contemporain»? Que veut dire l’expression «ici, maintenant»?

Une fois arrivé en face du Théâtre du Nouveau Monde, le public recevait des billets afin d’assister à la pièce qui y était présentée, L’École des femmes de Molière. Assis au dernier balcon, il devait remettre les écouteurs afin d’entendre la suite de la bande sonore, synchronisée au spectacle.

Le narrateur questionnait alors la pièce qui se déroulait sur scène et la mettait à l’épreuve avec ces questions:  Qu’est-ce que je fais ici? À quoi suis-je invité ce soir? Qu’est-ce qu’on veut me dire? Pourquoi maintenant?

ProjetBlancPhotoProduction2.jpg
NARRATEUR   
Arnolphe n’est pas le maître jaloux et obsédé d’une
maison. Arnolphe est le maître jaloux et obsédé d’un
théâtre. Le théâtre d’Arnolphe n’a qu’un seul public:
Agnès. Pour que le public-Agnès reste captif, il doit
rester ignorant, et en premier lieu ignorant de l’état
d’ennui profond dans lequel il se trouve.
ProjetBlancdebutPhotoActivite.jpg

ÉQUIPE À LA CRÉATION

Texte et voix Olivier Choinière
Conception sonore, direction vocale et accompagnement dramaturgique Éric Forget
__

Une création de L’ACTIVITÉ en co-diffusion avec le théâtre Aux Écuries