Adresse aux convertis

Nous nous présentons devant vous ce soir, avec la conscience de nous adresser à des convertis. Tant mieux, c’est aux convertis que nous voulons nous adresser.

 

Comme vous le savez, la loi 78 ne vise pas qu’à museler les étudiants en grève, elle porte atteinte aux valeurs et aux droits fondamentaux de tous les citoyens.
Elle est antidémocratique et anticonstitutionnelle.


Dans ces circonstances exceptionnelles, désobéir constitue un droit, voire un devoir.
Nous vous invitons donc à désobéir et à vous manifester le plus souvent possible, en dehors du cadre imposé par cette loi absurde.


Le mouvement amorcé avec les grèves étudiantes ne s’attaque pas qu’à la hausse des frais de scolarité, ni même à l’éducation ; il tend à remettre en question l’ensemble des politiques de ceux qui nous gouvernent, par lesquelles l’individu l’emporte sur la collectivité, le privé supplante le public.


Chose certaine, c’est dans la rue que ce mouvement est né. C’est là qu’il se poursuit et s’amplifie. Nous y trouvons une réponse à la colère, au dégoût et au sentiment d’impuissance qui chaque jour nous assaillent.

L’équipe de spectacle de CHANTE AVEC MOI

Texte lu en levée de rideau lors des représentations à l'USine C, Montréal, dans le cadre du Festival TransAmériques en mai 2012.